Qu’est ce que le stress oxydatif ?

Le stress oxydatif est un déséquilibre entre la quantité excessive de radicaux libres et des antioxydants.

Qu'est-ce que les "radicaux libres"?

Les radicaux libres sont des molécules contenant du dioxygène et sont à l’origine du processus naturel d'oxydation des cellules. Les radicaux libres sont donc des molécules très instables et chimiquement réactives qui sont à l’origine du stress oxydatif et peuvent être neutralisés par les antioxydants.

En trop grande quantité dans le corps, elles peuvent être nocives pour l’organisme et s’attaquer aux tissus graisseux, aux protéines, à l’ADN et à tous les composants de l’organisme. Lors d’un déséquilibre antioxydants/radicaux libres, le système immunitaire du corps est affaibli et donc les mécanismes de défense du corps sont lésés.

Cette anomalie est à l’origine des maladies chroniques comme le diabète, le cancer, les maladies inflammatoires, la maladie d’Alzheimer ou encore le Parkinson.

Mais rappelons toutefois que si l’équilibre antioxydants et radicaux libres est présent, ces derniers sont utilisés par certains globules blancs et contribuent à la destruction des bactéries et à la régulation des cellules mortes.  

Le stress oxydatif, la source du vieillissement des cellules

Le stress oxydatif participe également au vieillissement accéléré des cellules de l’organisme. Bien que nous produisons aussi des radicaux libres en interne (lors d’une réaction inflammatoire ou encore au moment de l’exercice physique) des réactions externes peuvent aussi être à l’origine des radicaux libres et donc du stress oxydatif qui nuisent à notre santé.

D’après le projet ECOD (Evaluation du lien entre environnement chimique, Obésité et Diabète) réalisé par le Réseau Environnement Santé de France, l’adiposité excessive (l’obésité) et le tabagisme ont une forte corrélation avec le vieillissement cellulaire. En effet, ces deux facteurs augmenteraient le stress oxydatif et le processus d’inflammation qui érode la couche protectrice des chromosomes (les télomères). De plus, la pollution, l’exposition trop importante aux ultraviolets, à certains pesticides et autres agents chimiques mais aussi une alimentation trop riche en sucres, graisses et alcool peuvent également contribuer à la production excessive des radicaux libres.  

Le stress oxydatif et les sportifs

L’effort physique amplifie la présence des radicaux libres et donc du stress oxydatif car la respiration devient plus soutenue et une quantité plus importante en dioxygène est requise. D’après les études réalisées par A. Pingitore, membre du Conseil National de la Recherche Italienne, la relation entre le sport et le stress oxydatif est complexe car elle dépend du mode, de l’intensité et de la durée de l’exercice physique. En effet, un effort physique sportif modéré apparait bénéfique pour la santé. Toutefois, des activités sportives très intenses comme l’ultra-trail, le marathon ou le cyclisme doivent être accompagnées d’une consommation supplémentaire d’antioxydants pour prévenir et réduire l’augmentation du stress oxydatif dans l’organisme.

Comment lutter contre le stress oxydatif ?

Une activité sportive modérée est donc à privilégier si vous voulez éviter une production excessive des radicaux libres. Cependant, si certaines activités physiques sportives sont votre passion dans la vie (le marathon, triathlon, le trail running, le cyclisme, l’ultra-trail), il est important d’apporter une quantité supplémentaire d’antioxydants dans votre l’organisme. En effet, les antioxydants sont une bonne solution pour réduire le stress oxydatif. 

Les antioxydants: Définition

D’après Futura Sciences, le portail d’information sur la science et les technologies, les antioxydants sont des molécules qui, en comprenant l’étymologie du mot empêchent et ralentissent l’oxydation. Une des fonctions des antioxydants est de protéger les cellules, de détruire les radicaux libres et donc de réduire le stress oxydatif. Les principaux antioxydants sont la vitamine E, la vitamine C, la vitamine A ; mais aussi certains minéraux comme les oligoéléments et les polyphénols. Rappelons également qu’une consommation supplémentaire en antioxydants exige une alimentation saine et équilibrée car les antioxydants ne peuvent pas agir seuls. En effet, certains antioxydants permettent la régénération de d’autres antioxydants. Par exemple, la vitamine E ne peut pas agir sans la vitamine C ou encore le glutathion peroxydase est régénéré par la vitamine E et oligoéléments. Il est essentiel de privilégier un équilibre alimentaire, signifiant que les facteurs alimentaires cités dans cet article doivent faire l’objet d’une consultation médicale préalable avec un expert médical avant l’augmentation de sa consommation. Tout individu à un organisme unique et à une réaction différente aux agents internes/externes qu’il peut consommer.

Quels sont les aliments antioxydants les plus puissants ?

De nombreuses études ont été réalisées pour déterminer les capacités antioxydantes des aliments

Les aliments antioxydants les plus puissants sont:

  • Les fruits rouges : comme les framboises, les myrtilles, les baies de goji, la canneberge ou encore les bais d’acaÏ. 
  • Parmi les fruits les plus antioxydants: on retrouve les prunes, les pommes, la grenade et les figues.
  • Parmi les légumes les plus antioxydants: on retrouve le brocoli cuit, les épinards, les haricots rouges, les cœurs d’artichauts et les haricots Pinto.
  • Les fruits à coques comme la pistache, les noisettes, les noix de pécan, les amandes ont également des bienfaits antioxydants non négligeables.
  • La levure de bière est également un actif très riche en antioxydant.
  • Les aliments comme le chocolat, le vin, le thé vert, le café ou l’origan font aussi partie des aliments antioxydants les plus puissants, à consommer avec modération naturellement...

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés