La vitamine D - par Dr. Magali Flot

Pourquoi s'appelle-t-elle " la vitamine du soleil" ?

Il existe plusieurs types de vitamine D. L’organisme humain est quant à lui capable de produire du cholécalciférol (ou vitamine D3). Cette substance peut être élaborée par la peau, lorsque l’on s’expose au soleil de manière adaptée.
Le cholécalciférol est produit à partir de provitamine D3 (7-déhydrocholestérol). Au contact des rayons ultraviolets UVB, la peau transforme cette provitamine en prévitamine D3. Enfin, sous l’action de la chaleur, cette dernière substance devient de la vitamine D3.

Combien de soleil faut-il pour que le corps fabrique assez de vitamine D?

Une exposition plein soleil pendant 10 à 15 minutes sans crème solaire, aux mois de juin, juillet et août, entre 11 h et 14 h, à raison de deux ou trois fois par semaine, suffirait à faire le plein pour l'hiver dans les pays à climat tempéré comme le nôtre.
Toujours si vous respectez une exposition régulière tout l'été, vous vivrez avec un taux optimal de vitamine D entre avril et octobre, et avec un taux suffisant pour l'hiver. En effet, la vitamine D se stocke dans le foie ou dans les tissus gras et elle met du temps à être synthétisée dans l'organisme. Certains estiment toutefois que l'été ne suffit pas, et qu'il faut s'exposer d'octobre à avril, tout en ayant une alimentation riche en vitamine D.
Afin d’éviter tout risque d’érythème solaire (plus communément appelé « coup de soleil »), l’exposition doit être brève. Commencez progressivement : moins de 5 minutes par jour dans les premiers temps. Rappelons que c’est l’abus de soleil qui est nocif pour la santé, et qui a été mis en lien avec 80% des cancers de la peau.

Quel est l'apport suffisant dvitamine D ?

600 UI par jour chez les enfants et les adultes
800 UI par jour chez les personnes âgées de 60 ans et plus

Quelles sont les sources alimentaires de vitamine D ?

Huile de foie de morue 15 ml (1 cuillère à soupe) ~ 1000  UI
Saumon frais sauvage 100 g 600-1000 UI
Saumon d’élevage  100 g 100-250UI
Anguille 100 g ~ 800
Sardine 100 g ~ 450 UI
Thon en conserve 100g 230UI
Bolets secs/morilles sèches 100 g ~ 130 UI
Lait (écrémé, 1%, 2% et 3,25%) 250 ml (1 tasse) ~ 100 UI
Margarine molle 15 ml (1 cuillère à soupe) ~ 65 à 110 UI
Beurre 100 g ~ 50 UI
Jaune d’œuf 1 ~ 20UI
Beurre 100 g 52 UI
Fromage Emmental 100g 44 UI

Est-ce que les suppléments sont nécessaires?

Oui, lorsque les apports de vitamine D par voie alimentaire (même l’alimentation enrichie) et l’ensoleillement ne sont pas suffisants pour assurer un taux normal de vitamine D.
A préciser, l'absorption sera meilleure lors d'une supplémentation en la prenant dans un repas contenant de la graisse.

Quels facteurs jouent un rôle dans la vitamine D ?

Le dosage sanguin de la vitamine D est pertinent chez les personnes ayant les facteurs de risque suivants:
  • Maladies métaboliques osseuses dont ostéoporose, ostéomalacie, hyperparathyroïdie, hypocalcémie, etc . 
  • Fracture sur traumatisme mineur 
  • Personnes âgées et fragiles 
  • Chuteurs et/ou avec difficultés à se lever 
  • Néphropathies chroniques 
  • Insuffisance hépatique 
  • Syndrome de malabsorption (dont chirurgie bariatrique) 
  • Patients obèses 
  • Individus avec peau foncée et/ou femmes voilées 
  • Patients HIV 
  • Contrôle après supplémentation pour carence 

Il faudra alors doser la 25(OH)-vitamine D, qui représente les stocks de vitamine D de l’organisme.
La valeur cible à atteindre est de 50 nmol/l pour la population générale,  >75 nmlo/l pour prévenir les chutes et fractures chez les personnes à risque.

Quelles sont les conséquences d'un apport insuffisant de vitamine D?

La plupart du temps, un déficit léger à modéré est silencieux sur le plan clinique. Un déficit sévère peut également être asymptomatique ou se manifester par des symptômes osseux (fissures, fractures) ou musculaires/pseudo-musculaires (douleurs prédominant à la ceinture pelvienne).
 

 

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés