Journée des femmes - Portraits

 A l’occasion de cette journée internationale des droits des femmes, je voudrais mettre en avant 7 femmes brillantes : Cheffes d’entreprise, mères au foyer, ou engagées …

Toutes sont des exemples de réussite pour moi. Leurs parcours de vie uniques m’ont beaucoup inspiré.

 

 

Anne Argi Saxon-Mills

Je  suis née d’un père  anglais et d’une mère autrichienne et j’ai grandi à Rome en Italie. Suissesse d’adoption depuis 40 ans, j’adore mon pays et surtout la région lausannoise dans laquelle je vis depuis tant d’années! J’y ai tissé de solides liens d’amitié et je me sens très reconnaissante  d’avoir pu élever mes trois enfants dans un environnement aussi sûr et  protégé. 
Je travaille depuis de nombreuses années dans  le domaine associatif, notamment pour une ONG qui se nomme WIZO et qui consacre toutes ses ressources au soutien des femmes et des enfants de familles dysfonctionnelles en Israël. C’est une organisation composée entièrement de femmes, qui tisse son réseau dans plus de 50 pays dans le monde. Une communauté de femmes engagées et très actives permet le soutien de plusieurs écoles et crèches , ainsi que le financement de programmes pour les femmes, sans oublier les foyers pour  femmes battues. La deuxième Organisation pour laquelle je travaille et qui me tient très à cœur, est la Fondation Planètes Enfants Malades. C’est une fondation qui s’occupe des enfants hospitalisé au CHUV et à l’Hopital de l’Enfance à Lausanne. C’est un petit rayon de soleil quotidien, mais tellement important dans le processus de guérison de tous ces enfants avec nos activités dans le champ de la musique, les contes et le sport.
Le sport  qui a une place essentielle dans ma vie, notamment le golf et le ski! Le golf est évidemment le sport de ma vie,  je joue depuis l’âge de six ans ! (Je viens d’une famille de golfeurs, mon frère jouant au niveau professionnel) L’enthousiasme pour ce sport est resté intact au fil des ans et à nouveau aujourd’hui, j’attends l’ouverture de la nouvelle saison avec impatience! Je joue au golf club de Lausanne où j’ai exercé les fonctions de capitaine Juniors pendant 14 ans et j’ai aussi fait partie du Comité pendant plusieurs années. Le sport de compétition est excellent pour les jeunes car il leur permet l’apprentissage  du travail régulier  et la discipline, mais il leur donne aussi énormément de satisfactions!
Pour revenir à la journée de la femme qui a pris tellement d’importance, (et ce n’est que légitime) il faut se souvenir que le droit de vote n’a que 50 ans en Suisse. C’est incroyable  lorsqu’on voit les accomplissements des femmes aujourd’hui, elle sont aux  places d’honneur dans tous les domaines de la société suisse. Etre une femme aujourd’hui en 2021 est un challenge,  mais aussi un cadeau car nous pouvons vivre de manière indépendante et respectée,  nous avons une liberté qui n’existait pas il y a encore quelques décennies. Hélas  ce n’est pas le cas dans de nombreux pays et c’est justement cette cause qui me tient à cœur,  l’avancement du statut de la femme dans la société pour laquelle  je m’engage sans relâche.

Marianne Berset

Cheffe d’entreprise dans l’automobile, présidente de l’Union Patronale du canton de Fribourg, je fais partie intégrante du tissu économique fribourgeois.
L’économie, justement, un monde que l’on considère souvent comme masculin, j’aime les gens et mon métier et en tant que femme on y amène une autre dimension avec de l'émotion.
Je fais partie du club Soroptimist Fribourg, club de femmes engagées dans la vie professionnelle.

Marianne Bettineli

J'ai 62 ans, je suis commerçante indépendante depuis 35 ans. J'aime le sport, je suis bonne vivante et passionnée de golf.
Je porte deux casquettes: un commerce dans les jeux et l'autre dans la mode.

Être une femme en 2021:  En Suisse, c'est beaucoup de chance. Il y a eu des progrès dans presque tous les domaines sauf pour l'égalité des salaires, les femmes sont toujours moins bien payées pour le même métier et elles supportent beaucoup de charges mentales.
Être une femme en 2021:  Ce n'est pas vraiment facile, parce qu'il faut être à la fois une bonne mère, une travailleuse motivée et une femme épanouie.
Mais les jeunes continuent la lutte pour l'égalité des genres et surtout la diminution des discriminations.

 

Marianne Clément

Mon parcours de vie, jalonné de rencontres et étapes importantes est riche et me comble.  Si il est un terme qui me caractérise c’est « passion ». Dès l’âge de six ans, la danse classique, le piano avec études au conservatoire de Fribourg que je pratique toujours avec une prédilection pour Chopin. Passion de l’art et du luxe dans le sens le plus noble du terme, Directrice de la Boutique Cartier de Lausanne durant 5 ans, ensuite à Gstaad plusieurs années. Passion des voyages avec des souvenirs émus de la découverte notamment du Myanmar et du Rajasthan avec mon mari allant à la rencontre des gens.  Passion du golf qui m’a permis de fouler quelques uns des plus beaux parcours au monde. Mon mari, très impliqué dans ce sport, organise de nombreux événements et ce avec mon soutien ayant à cœur de mettre en relations nos partenaires.
 J’aime la vie sociale et le partage, pour moi être femme en 2021 dans ce monde qui évolue, c’est conserver les valeurs qui ont toujours été les miennes et être fidèle dans mes amitiés. Une touche d’élégance me tient toujours à cœur.

 

Sabine Corminboeuf

Je suis née il y a 53 ans en Suisse à Martigny. Un papa sénégalais, décédé beaucoup trop tôt (j’avais 6 ans) et une maman valaisanne. Etudes universitaires à Lausanne et Fribourg, un petit passage au Comité International Olympique, mais très vite je me suis retrouvée (volontairement ;-) à la maison avec un, puis 2, puis 3 enfants. Jamais je n’avais imaginé être femme au foyer et pourtant, c’est ce qui est arrivé en 2005, lorsque ma dernière avait 5 ans. Les incessants aller-retour au football, à la danse, au cours de piano,… ont eu raison de mes ambitions professionnelles! Je pensais m’arrêter que quelques années, mais time is flying… et je dois dire que j’appréciais les dîners et voyages au côté de mon mari, gestionnaire de fortune. Les occupations ne manquaient pas… et c’est là que le golf est arrivé! Tout doucement d’abord, pour accompagner mon mari (on a débuté ensemble, mais je préférais la course pieds…) et puis finalement c’est devenu une vraie passion. Objectif : Single handicap!! La route est longue!! J’aime bien me définir avec mon signe astral: Bélier. Je trouve qu’il me correspond bien. Je suis quelqu’un d’optimiste et de spontané, je fonce toujours avec plaisir et réfléchis après. Les rencontres, les voyages, les bonnes tables sont définitivement mes autres centres d’intérêts. Même si je me suis toujours senti un peu garçon manqué (depuis toute petite, autour des terrains de foot ou dans les branches de ma cabane), je me sens privilégiée d’être une femme dans toute sa complexité et dans toute sa féminité!
En tant que femme, métisse et universitaire, je me sens particulièrement fière d’avoir vécu en ce début d’année l’ascension d’une « Sister » à la vice-présidence des Etats Unis d’Amérique.
2021 et les années post-COVID à suivre vont apporter un oeil neuf et marquer je l’espère un tournant POSITIF dans nos vies mouvementées.

Laurence Pian

Je suis née et ai grandi dans la région de Lausanne en Suisse. A 20 ans, je rencontre mon mari et ensemble nous avons eu 4 enfants. Je suis sportive, joue au golf mais adore également parcourir les cols mythiques à vélo, les randonnées en montagne à pied et à ski. En 2004, je perds deux enfants lors du tsunami et crée une fondation à leur mémoire. Depuis lors, je consacre mon temps aux projets en faveur des enfants défavorisés de Thaïlande.
Être une femme en 2021 : Je me considère comme étant privilégie de vivre en Suisse.  Nous avons une liberté et une qualité de vie fantastique.

 

Sophie Vann Guillon

.
J’aimerais porter un message pour le 8 mars, la fête internationale des femmes. Je suis la créatrice des marques du groupe Valmont c’est-à-dire Valmont lui-même, Élixir et Storie Veneziane.
Dans ma vie et dans mon monde nous célébrons un peu tous les jours la fête de la femme car mon métier c’est de rendre hommage à leur beauté, de les accompagner avec grâce  tout au long de leur vie : de la puberté à la maternité puis à la maturité. Aujourd’hui, rendre cet hommage c’est juste commémorer  un jour particulier mais dans une tonalité plutôt de succès, d’accomplissement de réalisation. Aujourd’hui, dans les pays où la femme est libre, je pense qu’il est important d’en prendre conscience, de s’en imprégner, de l’apprécier. La quête de l’égalité peut être perçue au fil des années comme une confrontation, un affrontement, une guerre et finalement une victoire méritée alors qu’aujourd’hui nous arrivons à une forme de normalité qui n’était pas envisagée il y a des années. Grâce à ce parcours, des femmes comme moi avons pu réussir à nous épanouir dans notre vie familiale, professionnelle, sociale et amicale. Aujourd’hui j’aimerais envoyer un clin d’œil, un sourire, un regard satisfait à tout ce chemin parcouru qui a permis à certaines d’entre nous de réussir  un joli destin. Aujourd’hui je souris au mien, qui m’a permis de connaître des épisodes rebondissants afin de créer toujours de jolies nouveautés pour continuer à m’exprimer et pour le plaisir de toutes celles qui partagent mon univers. Profitons de cette magnifique journée internationale de la femme!
.